450 923-0055

Traitement de canal

Retour à la page des services

Le rôle du dentiste est de mettre tout en œuvre pour que vous puissiez conserver vos dents naturelles. Voilà pourquoi ces derniers cumulent les efforts afin que votre dentition soit préservée. Un traitement de canal réussi est un excellent moyen pour y parvenir. En conservant vos dents naturelles, vous empêchez le désalignement de votre dentition ainsi que des problèmes à la mâchoire ou une maladie de la gencive. En sauvant une dent par un traitement endodontique, vous éviterez d’avoir à la faire remplacer par un pont ou un implant.

Les dents sont composées de trois couches dures :

  • L’émail
  • La dentine
  • Le cément

L’espace à l’intérieur de ces couches s’appelle le canal. Ce dernier est rempli d’un tissu : la pulpe dentaire. C’est un tissu mou qui renferme les nerfs et les vaisseaux sanguins permettant à la dent de se développer. Une fois que la dent a terminé sa croissance, elle peut survivre sans pulpe. Si la pulpe est infectée, elle devra être enlevée. L’intervention s’appelle traitement de canal ou traitement endodontique.

Quand a-t-on besoin d’un traitement de canal ?

La pulpe dentaire peut être endommagée par une fissure de l’émail, une carie profonde ou un accident. Les bactéries pénètrent ainsi dans la dent et infectent la pulpe, ce qui peut causer une douleur ou une inflammation. Or, il arrive que la pulpe puisse s’infecter ou mourir sans douleur.

Votre dentiste pourra remarquer des changements au niveau de :

  • La couleur de la dent
  • L’apparence des gencives
  • L’os ou la racine de la dent (lors de la radiographie)

Dans plusieurs cas, le traitement de canal peut réduire, voire contrecarrer l’apparition des symptômes afin de préserver la dent.

Suite à l’examen et aux radiographies, il arrive que le dentiste en arrive à la conclusion que la dent, si elle est très endommagée, risque de ne pas survivre.

La procédure

  1. Un membre de l’équipe dentaire placera une digue autour de la dent pour la protéger contre les bactéries logées dans la salive pendant le traitement.
  2. Votre dentiste ou endodontiste peut procéder à une anesthésie locale afin que vous évitiez de ressentir de la douleur.
  3. Celui-ci fait une légère ouverture dans la dent pour accéder au canal et à la pulpe endommagée.
  4. Il retire la pulpe, nettoie et élargit le canal avec des instruments de précision.
  5. Ensuite, il remplit et obture le canal avec un matériau qui ressemble à du caoutchouc (appelé gutta-percha). On utilise un obturateur qui prérègle la température de l’instrument pour fondre le caoutchouc et en faire un meilleur scellant.
  6. Enfin, il colmate l’ouverture de la dent avec un scellant provisoire ou permanent.

Points à prendre en considération

Le traitement endodontique peut prendre une ou plusieurs visites selon la complexité de l’anatomie du canal et de l’amplitude du dommage causé à la pulpe.

Parfois, si l’infection s’est étendue de la dent à l’os — causant ainsi un abcès — elle doit être drainée avant que le canal ne soit obturé.

Votre dent restera probablement sensible pendant 1 à 2 semaines après le traitement. Il est toutefois rare que vous éprouviez une douleur intense ou une inflammation. Le cas échéant, vous devez appeler votre dentiste ou endodontiste le plus tôt possible.

Pour conserver une dent d’apparence naturelle, et en sauvegarder la fonction, elle doit être ensuite restaurée à l’aide d’une obturation ou d’une couronne. Le type de restauration dépendra de la solidité des autres parties de la dent traitée. Une dent postérieure recevra probablement une couronne puisqu’elle subit beaucoup de pression lors de la mastication. Si la portion de dent naturelle intacte est déficiente, votre dentiste pourra alors recourir à un pivot pour aider à tenir la couronne en place. Une dent décolorée peut être soit blanchie, soit recouverte d’une couronne ou d’une facette.

Deuxième traitement et chirurgie de la racine

Bien que le traitement de canal réussisse dans la plupart des cas, il arrive qu’une deuxième intervention s’impose. Le matériau d’obturation est alors enlevé et le canal de nouveau nettoyé, préparé et obturé.

Un dentiste ou endodontiste peut recourir à une chirurgie si un traitement de canal conventionnel ne peut être fait ou n’a pas été réussi. La chirurgie sert à :

  • Vérifier l’extrémité du canal pour s’assurer qu’il n’y a pas de fissures (ou de fractures)
  • Enlever les parties du canal qui n’ont pas pu être nettoyées lors d’un traitement conventionnel
  • Éliminer une infection qui n’a pas guéri après un traitement conventionnel

Tous les dentistes ont les compétences pour faire des traitements de canal. Dans certains cas plus complexes, il peut préférer vous recommander à un endodontiste, qui lui, en est un spécialiste.

La plupart du temps, une dent traitée par endodontie peut être préservée. Cependant, il arrive que toutes les tentatives échouent et qu’il n’y ait d’autre choix que celui d’extraire la dent.